Rechercher
  • MkL Consul't

L'estime de soi et la performance sportive

Mis à jour : 13 déc 2019


Avec le temps on s'est aperçu que la notion d'estime de soi était un aspect important du profil psychologique du sportif.

Aujourd'hui on s'aperçoit qu'avoir une bonne estime de soi est le gage d'une confiance positive, durable et stable, et que cela concernait aussi bien les hommes que les femmes. De plus, l'estime de soi est véritablement primordiale dans le parcours des sportifs et la construction de leur projet.

La psychologie définit généralement l'estime de soi comme le résultat du regard qu'une personne porte sur elle-même : sur ces compétences, sur ses réussites professionnelles et personnelles, et sur la richesse de sa vie affective.

Il est important de comprendre que la réussite dans l'un ou plusieurs de ces domaines ne garantit pas l'estime de soi. Par exemple, certains sportifs souffrent d'une estime de d'eux-même négative, ils espèrent "combler" ce manque par leurs réussites sportives.

Certains Champions ont d'ailleurs expliqué comment le sport les a aidés en cela. Ils se sont construit identité d'athlètes de haut niveau, ils se sont trouvés compétents, se sont accordés de la valeur et de l'estime grâce au sport. Il n'est donc pas impossible de réussir sans avoir une estime de soi positive.

Mais, malheureusement, pour beaucoup d'autres sportifs, cela s'avère compliqué. Je constate même que l'estime de soi peut venir perturber le projet du sportif, en le centrant exclusivement sur la réussite et la performance brute. De fait, les joueurs en manque d'estime recherchent prioritairement la victoire, au détriment du plaisir ou de la progression.

Chez certains, qui se construisent sur une attitude de revanche, on observe également le besoin inévitable de se comparer aux autres. " je vais prouver que..."," je vais montrer que..."etc.

Ce sont d'ailleurs souvent ces sportifs que l'on considère comme dotés d'un ego démesuré, ceux que l'on trouve prétentieux ou arrogants. Mais attention là encore, avec une estime d'elles-mêmes instable, on les pense sûres d'elles alors qu'elles sont en fait très fragiles.

En tout cas, pour l'ensemble de ces athlètes en manque d'humilité et d'estime d'eux-mêmes, le rapport à la défaite est difficile. Ils ont tendance à vite abandonné dés qu'ils se sentent menacés. Face à l'adversité, à quelqu'un qu'ils estiment meilleur qu'eux, ils baissent les bras.

Le danger et la peur de perdre sont trop grands. Baisser les bras est ainsi plus simple, une porte de sortie plus rassurante.

Il n'est pas rare d'entendre ces sportifs expliquer leurs échecs par des formulations comme " oui mais j'en avais marre" , "je ne me suis pas donné à fond", "j'étais dans un mauvais jour" ou " je n'avais aucune sensation".

Je suis régulièrement amener à accompagner des sportifs, et je peux facilement observer le même genre d'argumentation en début de compétition ou avant celle-ci : " je n'ai pas assez dormi cette nuit", " je suis venu mais je ne suis pas en forme".

Ce sont des stratégies que l'on appelle des "stratégies d'autohandicap" en psychologie du sport. Elles reflètent souvent un manque d'estime de soi chez le sportif, qui perçoit alors la compétition comme une menace pour l'estime qu'il a de lui-même. Il cherchera à protéger son estime de lui de la défaite. L'autohandicap peut également être une forme de gestion du stress, dans un sens où il minimise l'importance du match, il réduit l'enjeu du match auprès de l'entourage du sportif.

Il faut préciser qu'il existe nombre de facteurs qui peuvent perturber la construction de l'estime de soi.

On peut citer par exemple : La surprotection par les parents, les grands-parents, les grands frères et grandes sœurs, le laisser faire, les critiques constantes, le découragement, l'abandon devant les difficultés, les attentes trop basse ou trop élevées, l'inconstance dans la discipline, l'abus physique, la non-acceptation de son orientation sexuelle, les moqueries répétées ou bien encore l'échec scolaire. En rééquilibrant votre estime de vous, vous augmenterez vos chances de performer et votre qualité de vie de façon générale.

L'intervention d'un coach ou d'un préparateur mental peut vous aider, en vous permettant d'atteindre l'objectif fixé via la performance individuelle / collective où votre estime de vous-même sera l'une des clés de voûte de vos succès.


74 vues